La légende

L’histoire de Sarrance commence avec la découverte d’une statue primitive de Notre Dame, vraisemblablement à la fin du 12ème siècle. A cette époque, un berger gardait là un troupeau dans lequel il y avait un taureau qu’il perdait tous les jours de vue. En le suivant, il l’aperçut passant le gave à la nage et l’ayant traversé, il le vit à genoux auprès d’une grosse pierre sur laquelle il y avait une statue de la Vierge. Cette découverte fut à l’origine de la dévotion locale à Notre-Dame

L’église et le monastère 

Sarrance serait de ce fait le plus ancien sanctuaire marial des Pyrénées. Dès le début de son histoire, on y donnait des messes et on y venait vénérer NOTRE-DAME de Sarrance.

Les premiers Frères Prémontrés y arrivent en 1314, venant de l’abbaye St Jean de la Castelle (Landes).

L’église Notre-Dame de SARRANCE est dédiée à la Vierge Marie. Ce lieu de pèlerinage a été très fréquenté par le passé.
Aujourd’hui, il reste encore un lieu de ressourcement pour de nombreux pèlerins et chaque année, la célébration du pèlerinage a lieu le 1er dimanche de septembre, en lien avec 8 septembre, le jour de la fête de la nativité de la sainte Vierge.

 

« Lune du pays d’Aspe,
Arc, lancez-nous l’Amour
Plus beau que n’est le jour !
Nef d’argent et de jaspe,
Des nuits faites le tour ! »
Francis Jammes, poète

A l’extérieur, le clocher-porche présente huit faces curvilignes sur lesquelles on trouve les statues de le Vierge avec l’Enfant Jésus, des quatre évangélistes et de Saint Pierre. Dans l’église, derrière le maître autel se trouve un petit escalier qui mène vers une statue très ancienne et encore très vénérée de Notre-Dame de Sarrance qui présente l’Enfant Jésus. Les peintures du choeur représente l’arbre symbolique de la descendance de Jessé.

Statue Notre-Dame de Sarrance