L'ordre des Prémontrés

Un ordre assez méconnu aujourd’hui qui compte pourtant encore dans le monde un millier de religieux ainsi que des religieuses et des laïcs associés. A la veille de la Révolution française, il y avait en France 92 abbayes Prémontrées, avec plusieurs petits prieurés, comme celui de Sarrance. Notre diocèse de Bayonne avait alors 16 lieux Prémontrés!

Cet ordre a été fondé par saint Norbert en 1121 près de Laon, dans un lieu appelé « Prémontré ». Saint Norbert était un ecclésiastique de Xanten, en Allemagne, dans la région de Cologne. Les prémontrés ne sont pas des moines, mais des « chanoines ».

 

 

Il ne s’agit donc pas d’un ordre monastique à proprement parlé, bien que par beaucoup d’aspects, les monastères prémontrés ressemblent aux monastères bénédictins et cisterciens. La différence essentielle consiste dans la « cura animarum », le soin des âmes. En effet, contrairement aux ordres monastiques, une ou plusieurs paroisses sont rattachées à chaque abbaye Prémontrée. Souvent, l’église du monastère est aussi l’église paroissiale.

Les Prémontrés vivent selon la règle de Saint Augustin. En se convertissant au christianisme, Augustin devient moine. Par la suite, il est nommé évêque d’Hypone en Algérie et propose à ses prêtres de vivre en communauté et dans la prière, comme les moines, tout en exerçant un ministère paroissial.

Saint Norbert choisit cette règle parce qu’elle correspond à son désir de vivre selon l’esprit des premières communautés chrétienne en Palestine, et semble une bonne réponse aux besoins des chrétiens de son temps.

Saint Norbert demande à ses disciples :

  • La prière
  • La vie communautaire
  • L’accueil avec activités paroissiales

Cette façon originale de vivre la consécration religieuse connut une fécondité et une expansion rapides. On a compté jusqu’à 450 abbayes de l’ordre Prémontré. 

De plus, autre originalité, Norbert ajouta à côté des prêtres qui représentaient  les apôtres, de très nombreux laïcs qui pouvaient devenir « frères convers ». C’est ainsi qu’au début, un monastère Prémontré pouvait compter bien plus de frères convers que de frères prêtres.

A l’origine, il y eut aussi des religieuses : elles occupaient une partie distincte du monastère, appelé « monastère double ». Depuis très longtemps, les religieuses ont un monastère séparé.

Le but de Saint Norbert est donc d’unir deux genres de vie en un seul : la vie contemplative et l’activité pastorale.  Il s’agit d’un genre de vie qui convient bien au monde d’aujourd’hui avec : Des prêtres qui vivent en communauté fraternelle dans la prière et au contact des gens par la pastorale, ainsi que des laïcs, qui vivent dans le monde et peuvent se ressourcer régulièrement dans une abbaye  accessible.